Où…

« Combien de fois, dans son travail d’écriture, avait-il attendu l’apparition d’un cycle de mots lui présentant une terre sinueuse où un pan de mur, un repli rocheux, une eau l’associeraient au mystère de l’univers. Le serpent écaillerait le sol, la lave du volcan moulerait le passage du promeneur, l’oiseau déchirerait le ciel d’un rayon de feu. »

Maurice Partouche

Cet article a été publié dans Extraits, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s