L’esprit neuf et vaste

« Garder l’esprit neuf et vaste de l’enfant et tenir cette constance dans le temps. Il est ouvert à tout – vide – prêt à accueillir. Il a une richesse intérieure qui se suffit à elle-même. Aucune distinction entre le ciel et la terre, le bien et le mal, la beauté et la laideur. Tout a la même valeur dans son cœur. Il est simplement un avec tout ce qui existe. On met une vie à retrouver cet état premier. »

Charles Juliet (en entretien avec Fabienne Verdier)

Cet article a été publié dans Citations, Extraits, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s