Je suis debout

« Je suis debout sur un foutu rocher
au bord de la mer à Paternoster
La mer cogne dans l’air ses guirlandes
d’écume verte
Je regarde sans peur chaque bon dieu de vague
au fond des tripes avant qu’elle ne se brise
Le rocher tremble sous mes pieds
Les muscles de mes cuisses se bandent
Mon bassin expulse ces vieilles résignations
Et merde je suis rocher je suis caillou je suis dune
Mes nichons chantent un air de cuivre
Mes mains cramponnent la Baie du Meurtre
et la Baie de la Gueule
Mes bras se déchirent d’extase au dessus de ma tête :
Je suis
je suis
le seigneur m’entende
une putain de femme libre. »

Antjie Krog

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s