Pêcher large

« Si le poète veut dire quelque chose, il est inévitable qu’il dise aussi autre chose. Ce peut être une stratégie : dire autre chose pour dire la chose, analogie ou métaphore, ce sont des ruses de guerre.

C’est souvent parce que pour attraper le poisson, on n’hésite pas à pêcher large. Comment faisiez-vous, enfants, sur la plage avec votre seau ? Et qu’y rameniez-vous ? Algue, sable, coquillages et crevettes… Cela ne valait-il pas le poisson manqué ? Et si c’était mieux que le poisson manqué ? Et si ce bout d’univers marin disait mieux la chose que la chose elle-même ? »

Jean-Pierre Siméon

Cet article a été publié dans Citations, Extraits, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s