Cela qui n’est pas un bruit

« Cela
Qui n’est pas un bruit,
Pas un mouvement
Mais une sensation dans l’âme

Cela
Enfoui chez tous depuis l’enfance
Dans le premier pli de la mémoire

Le frôlement de la nuit dans les branches

Cette fragile suspension de tout
Cette nuance ultime du vivant

Cela nous fonde
Plus que tous les affairements du jour. »

Jean-Pierre Siméon

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s