Une urgence de l’inutile

« Une pie s’envole, un enfant traverse une rue cartable au dos, l’arbre a perdu une feuille: le poète, toujours, a l’esprit en état d’alerte.

Parce que la poésie ce n’est pas inventer; non, c’est trouver.

Dès lors, dans la Quincaillerie Générale de la littérature actuelle où tout se fabrique à l’esbroufe, nous n’avons plus notre place. Assis seul sur un bord de trottoir, les pieds dans l’eau, le poète joue avec des boîtes d’allumettes vides.

Existe-t-il seulement une urgence de l’inutile, quand seul le pire est permis ? »

Pierre Autin-Grenier

Cet article a été publié dans Citations, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s