Ecrire, se situer au-delà de soi-même, s’accueillir

« Le respect de la chose écrite ne doit pas vous faire oublier que le poète est avant tout un homme. Que m’importe un mauvais vers si celui-ci me libère d’un cortège de souvenirs! Je n’aime pas à revenir sur les buttes de derrière. Il y a tellement mieux à faire sur cette longue route où vous n’allez qu’à pas comptés.

Je n’écris pas pour me donner ou conserver une position avantageuse mais, entendez-moi bien, pour me situer toujours au-delà de moi-même, pour avoir une raison plus tard de m’accueillir à quelque carrefour perdu dans les bois. »

René Guy Cadou

Cet article a été publié dans Citations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s