Où est-il cet autre monde ?

« Où est-il cet autre monde
Si pareil à notre campagne
Avec les murs blancs de l’été
Les digitales sur l’étang
Et les joncs qui mêlaient nos doigts ?
Où vas-tu toi qui t’éloignes
Dans la nacelle du soleil
Vers quel village reconnu
Quel silence quels blés paisibles
Toi que je ne reverrai plus ? »

Hélène Cadou

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

Ils pourront couper toutes les fleurs

« Ils pourront couper toutes les fleurs,

ils n’arrêteront jamais le printemps. »

Pablo Neruda

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

La petite graine de vérité

« Suivre sa voie, faire place à la petite graine de vérité qui pousse au fond de soi. »

Jean Sulivan

Publié dans Citations, Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Saisons qui te faisaient

« Toujours

Ça palpite

Toujours

Les saisons auront été celles

Seules

Qui te faisaient.

Un jour

Tes paysages se sont échappés par la fenêtre

Pour revenir un soir d’automne

Avec le vent et sa vaisselle de feuilles mortes.

Mets la table

Pour un futur repas

Pour la pousse

La récolte

La parole.

Toujours

Ça perlabore

Ça ressuscite.

Le vol de l’oiseau que ta main épouse

Est le catalyseur

Ça entre

Ça sort

C’est reparti.

La fenêtre

Était une porte battante

Quand ton regard

Était comme une eau profonde

– Que ça éclaboussait même parfois –

Et que ton chant

Travaillait pour toi. »

Cédric Migard

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

De sa propre voix

« Quand un homme s’est trouvé, quand il a saisi son importance et son inimportance, il devient libre, insolent et amical, il crée, il invente son passé même et chante de sa propre voix l’alléluia torrentiel de la vie surabondante à travers bonheur et malheur. »

Jean Sulivan

Publié dans Citations, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Que voulez-vous

« Que voulez-vous la porte était gardée

Que voulez-vous nous étions enfermés

Que voulez-vous la rue était barrée

Que voulez-vous la ville était matée

Que voulez-vous elle était affamée

Que voulez-vous nous étions désarmés

Que voulez-vous la nuit était tombée

Que voulez-vous nous nous sommes aimés. »

Paul Eluard

Publié dans Poésie | Laisser un commentaire

Mon corps existe dans toutes ses saisons

« C’est le matin.

J’entends les cloches de la cathédrale

Et j’imagine le doux roulement de l’Odet sous les mouettes.

Je ferme les yeux.

Mon corps existe dans toutes ses saisons,

Modelé par les caresses

Qui lui ont donné partout la courbe d’une paume et d’une bouche. »

Yanette Delétang-Tardif

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Tout ce qui est imaginable

« Tout ce qui est imaginable est possible. »

Yanette Delétang-Tardif

Publié dans Citations, Extraits, Théorie | Laisser un commentaire