Archives mensuelles : mars 2018

Je m’effacerai

« Je m’effacerai à la croisée des chemins pour prendre celui de mon âme. Réveillant souvenirs et heures sombres, j’arriverai au petit verger de ma chanson blanche et je me mettrai à trembler comme l’étoile du matin. » Federico Garcia Lorca

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Une poétique spécifique

« Pour qu’une rêverie se poursuive avec assez de constance pour donner une œuvre (…), il faut qu’elle trouve sa matière, il faut qu’un élément matériel lui donne sa propre substance, sa propre règle, sa poétique spécifique. » Gaston Bachelard

Publié dans Citations, Extraits, Théorie | Laisser un commentaire

Dépouillé de tout

« Dépouillé de tout Voici que je retrouve le caillou de ma naissance. » Patrice Cauda

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Je parle très loin

« Je suis dans le hasard J’ai perdu la trace de mon souvenir L’étendue de mes mains s’est refermée Doucement Mon souffle ne m’efface plus Je parle très loin à de sensibles secrets Mon visage appelle d’autres noms Je ne connais … Lire la suite

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Une autre bouche

« Une autre bouche parle dans la mienne. » Patrice Cauda

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Mon soleil

« Mon soleil fait la terre mauve je suis un cri qui marche   Mains blanchies au revers d’un visage j’accroche la nuit comme un terrain profane   Des morts dont je suis né le rire monte comme une fleur d’autres … Lire la suite

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Un mot un complice une présence

« Un mot un complice une présence comme un cri monte et délivre. » Patrice Cauda

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire