Archives mensuelles : novembre 2015

En travaillant, en écrivant

« Le chemin c’est celui qu’on parcourt tout au long de sa vie, à travers les circonstances, les rencontres. Mais c’est aussi le chemin intérieur qu’on peut faire. Et pour moi ce chemin était important puisque je suis parti d’abord d’une … Lire la suite

Publié dans Citations, Extraits, Théorie | Laisser un commentaire

A l’état naissant

« Notre rapport au monde étant de part en part médiatisé, constitué, même, par le langage, toute parole véritable, parce qu’elle est une parole à l’état naissant, engendre d’une certaine façon un monde qui, lui aussi, nous apparaît à l’état naissant. … Lire la suite

Publié dans Extraits, Théorie | Laisser un commentaire

Chaque chose est signe

« Une fois pour toutes Tu as nommé Le monde où je dois vivre Chaque chose Est signe Avant d’être chair L’arbre le blé La vigne Le sang des terres M’emporte Tu fus ma naissance En toi Ma mort aura lieu … Lire la suite

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Hors saison

« Je n’écris plus que dans les herbes en attente d’hiver, sur l’écorce grenue des arbres, contre le ronronnement des chats, dans le souvenir piquant de flocons de neige. (…) Hors saison. Je n’écris plus qu’avec la voix des ruisseaux, le … Lire la suite

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

La plus haute densité

« La poésie n’est pas un genre littéraire, elle est l’expérience spirituelle de la vie, la plus haute densité de précision. » Christian Bobin (en entretien avec Antoine Buffet)

Publié dans Citations, Extraits, Théorie | Laisser un commentaire

Carnet

« Je cherche à écrire de plus en plus simplement Je me préoccupe moins des rimes et des rythmes Car il est plus que temps aujourd’hui de vivre De repousser la porte que quelqu’un ferme sur nous inéluctablement. » Jacques Bertin

Publié dans Chanson, Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Du papier blanc

« La mousse fluorescente des vieux murs parle la langue des disparus. C’est une langue sourdement lumineuse, un serpent d’émeraude qui monte au coeur. Pourquoi aimons-nous tant les feuilles mortes alors qu’elles sont le signe de notre fin, sinon parce que … Lire la suite

Publié dans Extraits, Théorie | Laisser un commentaire