Archives mensuelles : novembre 2019

En chemin, en tension, en appel

« La lumière est aux peintres ce que le chant des mots est aux poètes, la mélodie du silence aux musiciens : la source et l’horizon de leur désir, le foyer de l’amour qui les lancine et les met perpétuellement en … Lire la suite

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire

Les doigts égrènent

« Les doigts égrènent des notes, des mots, des fleurs de dentelle, des gouttes de lait, des perles. Des doigts d’orantes qui caressent des rosaires de lumière. » Sylvie Germain

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire

Façonnant le corps du poème

« Façonnant le corps du poème avec mon corps, rachetant chaque phrase avec mes jours et mes semaines, insufflant dans le poème mon souffle alors que chaque lettre de chaque mot a été immolée dans les cérémonies du vivre. » Alejandra Pizarnik

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Comme si le jour s’étonnait

« Il se leva, sortit sur le pas de la porte. Pas un bruit, pas un souffle d’air. Il lui sembla qu’il y avait là, dans la lumière du matin, quelque chose d’éberlué, comme si le jour s’étonnait d’être à nouveau … Lire la suite

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire

N’as-tu pas écrit ces jours-ci ?

« – N’as-tu pas écrit ces jours-ci ? Pas le moindre brin de chanson ? – J’ai trop de soucis, maître Anthelme. – Raison de plus pour composer. La musique lave l’esprit autant que le cœur, mon garçon. » Henri Gougaud

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire

Le passage du vent

« Ça vaut la peine d’être né juste pour écouter le passage du vent. » Fernando Pessoa

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Une façon de parler

« Mais le printemps n’est même pas une chose : C’est une façon de parler. » Fernando Pessoa

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Possibilité humaine fondamentale

« Les personnages ne naissent pas d’un corps maternel comme naissent les êtres vivants, mais d’une situation, d’une phrase, d’une métaphore qui contient en germe une possibilité humaine fondamentale. » Milan Kundera

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire