En lui la route qu’il emprunte

« L’escargot se déplace

dans une continue

création de son corps

s’invente et se rejoint.

Il glisse avec aisance

dans le tunnel sans fin

de son identité.

On le dit peu rapide,

sans voir que le précède

son image future

et qu’il avait en lui

la route qu’il emprunte. »

Alexandre Toursky

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s