Le meeting

« Les arbres font aux jardiniers
Des meetings au long des journées
Le monde bientôt va se ranger
Dans le parti des arbres fruitiers
Quelques millions d’horticulteurs
Ont déjà voté pour les fleurs
Et moi qui suis sentimental
Je m’endors entre deux pétales.

Coloquintes amours d’abricots
Prunes poires et vous poireaux
La révolution se prépare
Nous allons envahir les squares
Lierres vengeurs et corrosifs
Mettez la patte sur le granit
Montrez la vie triomphale
Avec ses cheveux en bataille.

Pour le suffrage universel
Les océans les mirabelles
Les étoiles du firmament
Ne remettront pas leur bulletin blanc
La marguerite échevelée
Morte déjà l’année passée
Avait mis sur son testament
La vie est mon seul amant.

Dans les journaux de la soirée
Généralement bien informés
On écrit que des baobabs
Ont défilé à Léningrad
Que les tulipes de Hollande
Émancipées ont pris la bande
Pour pousser dans des terrains vagues
Des terres incultes ; c’est pas croyable !

Sur les murs de toutes les cités
On écrit qu’elle va triompher
La Vie avec un grand V
Aux élections de nos étés
La plante humaine qui est la seule
A pouvoir s’arroser toute seule
A troqué pour des arrosoirs
Les noirs fusils du désespoir
A troqué pour des arrosoirs
Les noirs fusils du désespoir. »

Julos Beaucarne

Cet article a été publié dans Chanson, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s