Nos secrets

« Un jour nous ne pourrons plus retenir

Nos ongles dans leurs écrins roses

Ils deviendront des serpents acérés

Un jour nous ne pourrons plus empêcher

Nos cheveux de grandir comme des forêts

Nous ne pourrons plus enfermer nos larmes

Elles empliront les vallées arides

Un jour nos pensées sortiront de nous

Pour aller frapper à toutes les portes

Nos secrets seront des troupeaux aveugles

Que la terre et le vent emportent. »

Marcel Béalu

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s