Dans l’air du poème

« Dans l’air du poème

L’enfant retrouvé

Lance un avion en papier

Et s’il semble

Au terme de son vol

S’être posé sur un ruisseau d’éther noyé de bleu

Un rien au sud d’une caravane de nuages

En suspend

C’est qu’il y a tant de coteaux et de villages invisibles

Dans le ciel du poème

Auxquels l’aile d’un avion d’enfant peut offrir son poids de papier

Et tant de ces toits

Qu’un oiseau

Dans sa langue appellerait

Compagnons de silence. »

Cédric Migard

 

 

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s