Hors du vouloir

« Si l’écrivant cherche à produire un effet dans son texte, ce ne sera qu’un effet de manche, une agitation de surface court-circuitant le mouvement plus profond de la parole. Le seul véritable effet, la part de résonance du récit, sont toujours inhérents à l’écriture elle-même. Il s’agit pour le texte d’atteindre un effet hors du vouloir de son auteur. »

Cédric Migard

Cet article a été publié dans Citations, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s