Tu es revenu à la fenêtre

« Tu es revenu à la fenêtre

Traces de doigts, de lèvres

Sur la vitre, le regard,

Réanimées par un soleil d’hiver

Comme une image du dedans

Que tu vois s’asseoir auprès des arbres

Comme un souffle intérieur

Jouant avec le vent

Voici donc que la fenêtre raconte

Du paysage

Ce que celui-ci

Cachait de lui-même. »

Cédric Migard

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s