Faire sentir ce que l’on ne peut pas dire

« L’essence de la poésie, c’est de dire les choses d’une manière si juste, si pénétrante, si profonde qu’on perçoit mieux la force, la densité, la beauté aussi et l’importance de l’ineffable, de cela que l’on ne peut pas dire. Il faut un grand art de dire pour faire sentir ce que l’on ne peut pas dire. »

Georges Haldas

Cet article a été publié dans Citations, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s