Le chemin

« Que tu sois proche

ou à distance.

Que tu sois clair

ou que tu sois brouillé.

Rassemblé

ou diffus.

Libre

ou entravé.

Que tu aies des mots

ou que tu n’en aies pas.

Que l’instant t’aiguise

ou qu’il t’émousse.

Que tu adhères

ou que tu regimbes.

Vives la ferveur

ou le dégoût.

Que tu te hâtes

ou que tu stagnes.

Pas un seul jour

tu n’oublies

ce vers quoi

conduit le chemin. »

Charles Juliet

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s