Le jour commence avant le jour

« Le jour commence avant le jour
et le poème avant le poème,
ils ont pour origine plus que la nuit muette,
ils vont de l’un à l’autre ou l’un vers l’autre,

sans doute est-ce pourquoi nous admirons
le chant annonciateur d’une aube
et pourquoi nous ne cherchons pas à voir l’oiseau
qui glorifie l’esprit de la surprise, qui se taira, qui continuera de chanter :
chaque poème ou chaque jour réclame
haleine, allégresse, don de soi.

Dans le mot perte, dans le mot résurgence,
de pair, prodigues, nous avons tout,
tout à comprendre encore, encore. »

Pierre Dhainaut

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s