La journée est terminée

« Encore deux ou trois rangées de briques.
Ensuite on nettoie les outils.
On se passe les mains sous l’eau, on s’essuie le visage.
La journée est terminée. Tout reste là, dans l’âtre. Gestes et paroles.
Chacun se salue et s’en va.
On pourrait attraper les hommes comme des oiseaux à cette heure-là.
Mais l’aile qui nous porte est aspirée
Par le dieu qui nous fait signe, là-bas, sur le seuil : les anges quotidiens. »

Thierry Metz

Cet article a été publié dans Extraits, Journal, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s