Le polisseur des routes

« Je suis au bout du rouleau
Songeait le polisseur des routes
Qui connaissait bien son affaire
Ce chemin que je lisse
Demain je verrai ses racines
J’ai rêvé mes amours
Je vais vivre ma mort. »

Louis Scutenaire

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s