Le plus beau jardin

« Mais n’est-il pas en nous, le plus beau jardin,
dans la riche région du cœur et la vallée secrète ?

On l’oublie, on le devine par temps clair,
il nous donne le souffle, avec les arbres, les herbes,
les ombres bleues, les pensées fleurissantes.

Sans le savoir, nous respirons par lui
il nous travaille au corps et à l’esprit et quand, pour fructifier encore,
nous l’arrosons de nos larmes mystérieuses,

il fleurit de notre désir de vivre. »

Marc Baron

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s