Vivre est une approche

« Le mot, parfois, va chercher les choses,

Un mot, parfois, tourne autour d’une chose, l’entoure

D’autres mots,

Comme tout ce qui nous entoure, à dire.

Vivre est une approche

Que l’approche déplace ou éloigne.

Puis il y a cette recherche, jour après jour,

De ce qui s’est retiré.

On ne trouvera qu’après s’être soi-même retiré

Dans ce que brûle ce mot.

Quelque chose doit venir de ce qui est dit

Et s’y déplacer

Ne rester qu’un instant

Puis repartir.

Tout ne s’est pas retiré que dans le langage,

Quelque chose a été atteint

Non pour le dépasser

Mais pour l’atteindre encore –

Simple petite rose

Du regard

Où nous sommes 

Où la rose est dite,

Et avec elle tout est toujours à convoquer,

Ce qui veut aussi nous atteindre

Continue de se rapprocher

Pointé seulement

Pointé avec ce mot.

Il y a ce va-et-vient de petites choses

Personne ne sait ce qui est étranger

Personne ne sait ce qui est familier 

Parce que là où une parole pourrait dire

Il demeure toujours ce qu’elle prédit. »

Thierry Metz

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s