Porteurs de semences

« Chaque jour nous entendons le bruit des arbres qui tombent.

Notre actualité ou notre histoire ne semblent faites

Que de chutes et de fracas.

Mais nul n’interviewe le printemps.

On n’entend pas le bruit de la forêt qui pousse.

On n’entend pas le clairon de la sève dans nos membres.

L’essentiel ou le vital ne font pas de bruit.

Soyez silencieux et efficaces comme des printemps :

cela n’empêchera pas le bruit des arbres qui tombent,

mais vous quitterez la société des fossoyeurs

pour entrer dans la compagnie des porteurs de semences.

Vous connaitrez les oiseaux. »

Jean-Yves Leloup

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s