Vérités de chair et d’âme

« Un coin de réalité nue

Auprès de chaque chose,

Coquille brisée

Pour une aube,

Va-et-vient

Fait la lumière

Sur ce qui s’enchevêtre en toi,

La mémoire de mots d’enfant

Heurte le monde.

T’est donnée la liberté

D’inventer le seuil

Où traverse la musique du jour,

De plonger

Depuis la margelle

Dans la vie liquide

Où la vie donne réponse,

D’emprunter le chemin d’orties

Où le corps se dispose à la piqûre.

Et tu rentres le soir

Avec la peau qui brûle longtemps encore

De vérités de chair et d’âme. »

Cédric Migard

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s