Murmure du mot

« Murmure du mot dans l’invisible, musique du sens
qui se renouvelle dans un poème si secret
que le lecteur croit en être l’auteur !

Un mot, un seul, qui brille tel un diamant ou un vers
dans la nuit des espèces,
change la prose en poésie !

Un mot courant, dit par un insouciant à un autre insouciant
au souk ou au carrefour,
rend possible le poème !

Une phrase sans mètre ni cadence peut,
s’il sait l’accueillir, aider le poète à maîtriser la cadence
et éclairer pour lui le chemin du sens dans la buée des mots. »

Mahmoud Darwich

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s