Têtu de l’enfance

« Sois têtu de l’enfance

Rappelle le scarabée roulant sa boulette

Le long de la ravine poussiéreuse

Où un nageur invisible fait des remous dans la lumière

Sois têtu de l’enfance

Confirme la jeune femme qui passe à gué la rivière

Pour cueillir sur l’autre rive une touffe de cresson ou le visage d’une pierre quelconque

Sa main plongeant comme une rame dans l’eau de la vie

Sois têtu de l’enfance

N’en démords pas. »

Cédric Migard

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Têtu de l’enfance

  1. Ping : Caillou – Sur le fil, à la lisière du rêve et de la réalité, j’avance et je partage ici mes créations et mes surprises du jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s