Archives de catégorie : Roman

Nous avons beaucoup d'yeux

« Quand je regarde un champ, une forêt, la fumée d’un feu, un écureuil ou un oiseau, je vois une image, et si elle me plaît je la conserve. Je garde tout ce que je vois. Je crois que nous avons … Lire la suite

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire

Que le fleuve n'en finisse pas de couler

« La vue de l’eau courante apaise et guérit. Le fleuve coule de siècle en siècle et les histoires des hommes ont lieu sur la rive. Elles ont lieu pour être oubliées demain et que le fleuve n’en finisse pas de … Lire la suite

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire

Le monde comme question

« Le romancier apprend au lecteur à appréhender le monde comme question. Il y a de la sagesse et de la tolérance dans cette attitude. Dans un monde construit sur des certitudes sacro-saintes, le roman est mort. Le monde totalitaire, qu’il … Lire la suite

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire

En chemin, en tension, en appel

« La lumière est aux peintres ce que le chant des mots est aux poètes, la mélodie du silence aux musiciens : la source et l’horizon de leur désir, le foyer de l’amour qui les lancine et les met perpétuellement en … Lire la suite

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire

Les doigts égrènent

« Les doigts égrènent des notes, des mots, des fleurs de dentelle, des gouttes de lait, des perles. Des doigts d’orantes qui caressent des rosaires de lumière. » Sylvie Germain

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire

Comme si le jour s'étonnait

« Il se leva, sortit sur le pas de la porte. Pas un bruit, pas un souffle d’air. Il lui sembla qu’il y avait là, dans la lumière du matin, quelque chose d’éberlué, comme si le jour s’étonnait d’être à nouveau … Lire la suite

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire

N'as-tu pas écrit ces jours-ci ?

« – N’as-tu pas écrit ces jours-ci ? Pas le moindre brin de chanson ? – J’ai trop de soucis, maître Anthelme. – Raison de plus pour composer. La musique lave l’esprit autant que le cœur, mon garçon. » Henri Gougaud

Publié dans Extraits, Roman, Théorie | Laisser un commentaire