L’hirondelle et la grenouille

« L’hirondelle
Et la grenouille.

À toi de trouver pourquoi
Elles apparaissent en toi
Au même instant.

À toi de trouver
Ce qu’elles partagent

Dans ce réseau où tu patauges
Avec le ciel, avec la mare

Et cette espèce de lumière
Que tu aimes voir venir
Te rapprocher des choses. »

Eugène Guillevic

Publié dans Théorie, Poésie | Laisser un commentaire

L’heure de tendre les mains

« Il ne faut point recroqueviller ses bras de l’encre et de la feuille. C’est l’heure de tendre les mains, d’accorder un mot de bienvenue à la note inouïe surgissant de la transparence du vide. »

Jean-Pierre Boulic

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Le sentiment de naître

« Le sentiment de naître nous étreint à certaines heures comme si nos souvenirs étaient neufs, comme si notre mémoire attendait que nous la remplissions d’une vie sans entrave, d’amours de légende, et de l’arôme des vins futurs. »

Jean-Claude Pirotte

Publié dans Citations, Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Autre monde

« Il n’y a pas d’oubli et l’effort de l’être est immense, effort de s’habiller avec soi-même, chaque jour, et de remonter d’un marécage, de se traîner comme un cadavre dur, compact paquet de cris et de malédictions, de choses mortes… Si seulement je vivais dans un autre monde, si je vivais dans quelque chose de plus petit, sans nom, sans langage, sans désignation, et dont la seule caractéristique serait un silence luxurieux. »

Alejandra Pizarnik

Publié dans Citations, Extraits, Théorie | Laisser un commentaire

Cette attente

« Cette attente inénarrable, cette tension de tout l’être, cette vieille habitude d’attendre quelqu’un qui, je le sais, ne va pas venir… Voici ce qui me tue, voici ma maladie, le nom de ce qui me mord comme un tigre qui aurait soudainement grandi dans ma gorge et serait né de mes appels.

Alejandra Pizarnik

Publié dans Citations, Extraits, Théorie | Laisser un commentaire

Le lien des mots

« Muet. Le lien des mots commence à se défaire
Aussi. Il sort des mots.
Frontières. Pour un peu de temps,
Nous le voyons encore.
Il n’entend presque plus…
Même tourné vers nous,
C’est comme si on ne voyait plus que son dos.

Dos qui se voûte,
Pour passer sous quoi ? »

Philippe Jaccottet

Publié dans Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Au fond du jour

« J’ai relevé les yeux.

Derrière la fenêtre,
au fond du jour,
des images quand même passent.

Navettes ou anges de l’être,
elles réparent l’espace. »

Philippe Jaccottet

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire