Je n’écris plus seul

« J’apprends à la sentir

à toucher son visage de pierre

à ramener aux berges son corps nu

parole remontée de l’eau noire

 

Je n’écris plus seul

l’enfant vient tous les jours

de sa maladie

d’aimer

de se souvenir

 

Je me souviens

sur chaque page

dans chaque mot

je reconnais. »

Cédric Migard

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s