Une expérience hors langage

« Je crois que la poésie est une expérience du monde hors langage, l’entrevision de l’état d’indifférenciation, et donc d’unité, qui caractérise ce que nous appelons le réel comme il existe par en dessous les formulations que les mots en donnent. Cette unité mérite d’être gardée en esprit, comme l’horizon du désir, parce qu’en elle la partie redeviendrait le tout, l’être parlant n’en serait plus distinct, d’où suit que la mort ne serait plus vécue comme la négativité et l’énigme qu’elle est pour nous. L’angoisse s’apaiserait, l’existence pourrait prétendre à une harmonie. »

Yves Bonnefoy (en entretien avec John Naughton)

Cet article a été publié dans Citations, Extraits, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s