Interpénétration

« La métamorphose comme poème de l’interpénétration : « ailes de lèvres » (…) Chaos métamorphique du poème contre tous les ordres du sens et du discontinu et puis émeute et soulèvement contre les régimes et les rhétoriques. »

Serge Martin (en entretien avec Yann Miralles)

Cet article a été publié dans Extraits, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s