Le mot qui ouvre

« Splendeur des routes,
secret des sentiers
car un mot comme une sphère de verre
enclot le mot
qui ouvre
et m’ouvre…

Dans les villes dans ce mot dans cet aveugle mot,
doit se dire
et se redire la parole magique. »

George Oppen

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s