Archives quotidiennes : 1 août 2017

Pour ouvrir une porte

« Si j’écris, c’est disons Pour ouvrir une porte. Le plus curieux: J’ignore A quel moment se fait Cette ouverture. » Eugène Guillevic

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Mots arrachés aux alentours

« Sur l’air, Comme on fait sur une ardoise, Écrire des mots Arrachés aux alentours. » Eugène Guillevic « Je suis ici. Je ne fais rien. Mais peut-être Suis-je à la chasse. » Eugène Guillevic

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Dans ton poème comme un ruisseau

« Tu voudrais bien Avancer dans ton poème Comme un ruisseau Sinueux, pas rapide – Et tu trembles de devenir Comme un étang Où tu pourrais, stagnant, Ne plus t’y reconnaître. » Eugène Guillevic

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Sans utopie tu n’écrirais pas

« Il y a de l’utopie Dans le brin d’herbe Et sans cela Il ne pousserait pas. Il y a de l’utopie Dans l’azur Et même Dans un ciel gris. Toi, sans utopie Tu n’écrirais pas Puisqu’en écrivant, Ce que tu … Lire la suite

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Avec une chose ou son absence

« Tu ne feras pas l’éloge. Louanger, c’est t’écarter, Te séparer De ce que tu louanges. Car on ne louange pas du dedans, Mais assurément du dehors. Tu te tairas, parleras Avec une chose Ou avec son absence, Tu la cajoleras, … Lire la suite

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Fleur en travail

« Il n’aura pas, Mon poème, La force des explosifs. Il aidera chacun A se sentir vivre A son niveau de fleur en travail, A se voir Comme il voit la fleur. » Eugène Guillevic

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire