Temps sans barrières

« Ne te laisse pas enfermer dans les temps qui partagent,
qui débitent la vie.
Repose-toi du calculé, du projeté, des heures, des jours qui ont leur place à l’avance,
des semaines, des années.
Parcours de secondes, retour au discret, à l’effacé,
voyage sourd.
Sache habiter les secondes, images des mondes,
autre monde.
Temps sans barrières, fluide, sans insistance. »

Henri Michaux

Cet article a été publié dans Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s