Archives quotidiennes : 7 janvier 2020

Consens enfin

« Consens enfin à être l’humus sans fond, Pour retourner la vie de fond en comble. » François Cheng

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Tremblement de l'être

« Tremblement de l’être quand l’amour nous tient ; Ravissement de l’être quand l’amour nous porte. L’éclat du jour est un visage qui éveille, Et la flamme de la nuit un regard qui veille. » François Cheng

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

L’odeur des roses sur mes mains

« Je suis debout j’avance et le sol me répond j’ai devant moi l’espace immense je vois que tout est neuf je recommence à mettre un signe sur chaque chose comme autrefois je trébuchais contre un caillou je m’émerveille qu’il soit … Lire la suite

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Comme une terre

« Le langage ne constitue pas pour l’enfant cette belle ordonnance de signes qui permet de comparer, de classer, de hiérarchiser les significations éparses ; il est une illumination, une épiphanie du Sens, indissociable de l’Être, à travers les mots consentis. … Lire la suite

Publié dans Citations, Extraits, Théorie | Laisser un commentaire

Chaque expérience de beauté

« Chaque expérience de beauté, si brève dans le temps tout en transcendant le temps, nous restitue chaque fois la fraîcheur du matin du monde. » François Cheng

Publié dans Citations, Extraits, Théorie | Laisser un commentaire

Celui qui plane sur la vie

« Heureux celui qui plane sur la vie, et qui comprend sans effort le langage des fleurs et des choses muettes. » Charles Baudelaire

Publié dans Citations, Extraits, Poésie, Théorie | Laisser un commentaire

Comme une eau qui coule

« Il est bon de laisser chaque jour derrière soi, comme une eau qui coule, sans tristesse. Hier est parti et son histoire est racontée. Aujourd’hui, de nouvelles graines poussent. » Djalâl ad-Dîn Muḥammad Rûmî

Publié dans Poésie, Théorie | Laisser un commentaire