Devenir transparents

« J’ai peu à peu compris grâce aux poèmes que le moi est une fiction aussi arbitraire que les constructions intellectuelles par lesquelles on voudrait expliquer ou dominer, aussi mensongères que celles de la langue qui se recréent spontanément dès que l’on parle, qui sans cesse s’interposent. Nous sommes tellement opaques : je crois que l’écriture poétique nous oblige à devenir transparents. »

Pierre Dhainaut (en entretien avec Dominique Sampiero)

Cet article a été publié dans Citations, Extraits, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s