Un pays simplifié

« C’est samedi. Les mains ne font rien.
On entend les gosses qui jouent sur le sable et les voitures qui passent…
Dans la maison les chaises bavardent. On ne sait pas de quoi.
Ce qui est dit n’a pas d’importance.
C’est juste une parole qu’on égrène, un chuchotement…
Entre deux repas, deux vaisselles. »

Thierry Metz

« Mon dimanche est un pays simplifié. »

Thierry Metz

Cet article a été publié dans Extraits, Journal, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s