Cercle des amants

« L’amour, c’est s’envoler vers le ciel

L’amour, c’est déchirer cent voiles à chaque souffle

Dès le premier souffle, interrompre le souffle

Dès le premier pas, se couper des pas

Regarder ce monde comme rien, et regarder son propre regard

Je dis : ô mon cœur, sois le bienvenu, pour ton arrivée au cercle des amants

Regarder au-delà du regard, courir dans les ruelles des poitrines. »

Djalâl ad-Dîn Muḥammad Rûmî

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s