Rien ne me justifie, sinon d’être

« Je suis celui
D’un seul moment qui durera toute la vie,
Éclair, éclat, le miroitement d’un instant,
Un ricochet sur une autre peau, le rebond d’un galet qu’emporte un torrent,
Le temps des lèvres sur le temps.

Je ne suis rien que la durée insaisissable d’une poussière.
Pas de limites sur ce point
Imperceptible, irrécupérable…

Rien ne me justifie, sinon d’être.
Je passe, je reviens et m’efface et je réapparais
Toujours le même, un blé venu des sarcophages
Né pour ensemencer et faire d’autres grains
Du secret qui n’est rien. »

Pierre Seghers

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s