Ne m’enterrez pas profond

« Ne m’enterrez pas profond
mais en fine lingerie de racines
pour que mon sang serve à la plante et non à la philosophie
pour que mon cœur serve à la primevère
et non à la religion
pour que mon crâne serve à la musaraigne
et non à la politique
pour que mon corps fasse de la nature et non de l’art,

et que mon cœur scellé
soit une bouée dans les herbes

et que ce corps se défasse peu à peu
dans les faits-divers si reposants de cette terre. »

Ilse et Pierre Garnier

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s