La saveur d’être


« J’ai goûté – comme par mégarde – à la saveur d’être, et tout est changé.

Quelque chose, en moi, n’est pas né avec moi et ne mourra pas avec moi. Par cette certitude, tout est changé.

Il n’y a plus personne à qui reprocher quoi que ce soit – plus personne, non plus, à convaincre de quoi que ce soit…

A l’instant où cesse en moi toute représentation – toute idée sur les choses, les voilà qui apparaissent dans leur évidence impérieuse, leur vide lumineux. »

Christiane Singer

Cet article a été publié dans Citations, Extraits, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s