Devenir voyant

« Le maître demanda à Yuko de fermer les yeux et il dit :

– La lumière est intérieure, elle est en toi. Seule la couleur est en-dehors. Ferme les yeux et dis-moi ce que tu vois.

– Maître, dit Yuko, je vois la lumière blanche de la neige.

En disant cela, Yuko eut envie de rire. C’était une belle matinée de printemps. Le soleil chauffait comme une enclume.

– C’est vrai, dit Soseki, cet hiver, il y a eu beaucoup de neige à cet endroit. Tu commences à devenir voyant. »

Maxence Fermine

Cet article a été publié dans Extraits, Roman, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s