Une gerbe de gestes

« Le soleil est une gerbe de gestes…

Les oiseaux des eaux secouèrent les fines cendres du sommeil et s’envolèrent
La brise souffla sur chaque rose comme pour une braise
Le feu gagna la part du monde sous nos yeux
Nous appelâmes lumière ce feu qui tout embrase et laisse tout intact
L’arbre reprit sa hauteur dans l’âtre de l’orient. »

Henri Pichette

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s