Lettres entretenues par la solitude

« Je peins des lettres entretenues par la solitude.
Les vagues de bambou aiment la mer. La rosée tombe des buissons comme des perles.
Je jette des vers sur les papiers lumineux,
Comme si des fleurs de prunier étaient éparpillées dans la neige. »

Li Bai

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s