Le lit des choses est grand ouvert

« Le lit des choses est grand ouvert.

Je me suis endormi, pensant que c’était trop beau et que la terre s’échapperait…

Le monde s’est embelli.

J’aspire littéralement l’avenir.

La clarté du jour m’assiste…

Ô c’est plus que jamais l’heure des diamants érectiles !

Les alentours se métamorphosent.

Je vois enfin le plus beau frisson de l’arbre. »

Henri Pichette

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le lit des choses est grand ouvert

  1. La lumière du monde embellie le frisson du jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s