Le poème est mon auteur

« J’écris un poème. Je crois savoir où je vais et, tout d’un coup, un mot que je n’attends pas va se présenter, va me venir à l’esprit. Et ce mot va changer complètement l’orientation du poème. Et je vais être devant un poème dont je suis effectivement l’auteur mais qui n’est pas du tout celui que j’ai voulu faire. Et dont je peux me demander pendant un instant si ce n’est pas lui qui est mon auteur, s’il n’a pas inventé ce que je suis quand je l’écris. C’est un mystère extraordinaire. »

Serge Wellens (en entretien avec Frédéric Duranteau)

Cet article a été publié dans Citations, Extraits, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s