Des figures consistantes

« Nous sommes soudain libérés dans le dialogue
qui tel un feu s’élève et nous environne
et nous devenons alors la flamme et son sommeil qui nous harmonisent…
Et les nuages que nous sommes s’alourdissent de notre présence
et sont des figures consistantes dans le vent des images. »

Antonio Ramos Rosa

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie, Théorie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s