Mes jours de liberté

« Ainsi je sonde le silence et parfois trouve
mais plus souvent j’échoue et m’efforçant m’essouffle.
J’ai eu pourtant mes jours de liberté dans l’herbe
et j’ai vu l’âme sur un fil, elle dansait. »

Henry Bauchau

Cet article a été publié dans Extraits, Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s